Culture

Eux sur la photo

15 avril 2012

Je suis une boulimique de livres. Voilà c’est dit. Je suis incapable de rentrer dans une librairie et d’en ressortir les mains vides. C’est héréditaire je pense et le fait que je sache lire couramment à 3 ans n’a fait qu’anticipé la présence de cet objet indispensable à ma vie: le livre.
En ce moment je lis 2 à 3 livres par semaine et je me rends compte que je n’en parle pas souvent ici. Il faut dire que ce blog deviendrait un blog littéraire et j’en n’ai ni l’envie, ni la prétention.

Mais voilà, le week-end dernier, j’ai eu le malheur de mettre les pieds dans une librairie à Deauville, j’en suis repartie avec Eux sur la photo, le premier roman de Hélène Gestern. Et bim, grosse claque ! Cela ne m’était pas arrivé depuis bien longtemps. Pour tout vous avouer, je l’ai lu d’une traite, je n’arrivais pas à le lâcher. Le lendemain de ma courte nuit, je n’avais qu’une envie: le retrouver…

Eux sur la photo raconte l’histoire d’une femme qui cherche à connaître la vérité sur sa mère, perdue alors qu’elle n’avait que 3 ans. La seule chose qu’elle possède d’elle est une photo. Elle décide alors de passer une annonce dans plusieurs quotidiens, telle une bouteille à la mer, son dernier espoir pour comprendre son passé. Elle reçoit une lettre un peu plus tard d’un homme qui a reconnu son père sur la photo.
S’en suit une longue série de correspondances par lettre, mail, sms… entre cet homme et cette femme, qui en découvrent un peu plus sur leur passé au fil de leurs investigations. Leurs histoires se recoupent au fil des pages, les pièces manquantes du puzzle familial apparaissent et la vérité bien cachée depuis tant d’année refait surface.

Le texte est très bien écrit. Je suis toujours admirative de ce que certaines personnes sont capables de sortir pour un tout premier roman. Le récit est tout simplement prenant. De nombreux thèmes qui me sont chers sont abordés. Le rapport à la photographie et à le mémoire que cet art fixe irrémédiablement est très fort. Le retour à la correspondance est passionnant à une époque où tout est virtuel. Leurs vies sont remises en questions tout au long de leurs recherches et des découvertes qui en découlent, ce qui rend leurs échanges bouleversants. Au fil des révélations, chacun réalise la puissance et les conséquences que ce passé a projeté dans leurs vies respectives. Le secret aussi est déterminant, ce secret qui est tenu pour le bien d’autrui, mais qui a finalement engendré tant de questions, de désillusions, de culpabilité…
Mais cette histoire n’en demeure pas moins une très belle histoire d’Amour, l’Amour avec un grand A dont les personnages ont été privé, ou du moins de manière contenue, pendant des années.

Ce n’est bien sûr que mon ressenti, c’est toujours un peu subjectif de poser quelques lignes sur les mots d’un autre. Une fois reposé sur ma table de nuit, j’en étais presque jalouse de ce livre, de cette histoire, dans la mesure où l’on rêve tous plus ou moins de vivre ce genre de choses au moins une fois dans sa vie.

(Peut-être) vous aimerez aussi

4 commentaires

  • Répondre Laeti 16 avril 2012 à 19 h 00 min

    Ton résumé est déjà très très prenant!! Je le note de suite! N’hésite surtout pas à relater plus souvent tes lectures, ce serait très apprécié à mon humble avis 🙂

  • Répondre Charlotte 8 mai 2012 à 14 h 32 min

    Merci pour cette présentation, tu me donnes envie de l’ajouter à la liste de mes prochaines lectures.

  • Répondre thechieuzonthecake 15 juin 2012 à 21 h 31 min

    Tout pareil…mon grand père était libraire du coup je suis né avec un bouquin dans la main ( bon c’était un J’aime Lire mais ça compte quand même ) j’adooore bouquiner surtout en vacances 😀

  • Répondre lapetitetailleuse 19 septembre 2012 à 17 h 12 min

    J’ai été très touchée moi aussi par ce roman que j’ai découvert grâce à une amie libraire qui se faisait une joie de le conseiller à ses clients à Noël dernier. Depuis je l’offre à tous mes amis qui aiment lire. J’espère que cette auteur nous offrira un second roman…quand on pense que ce livre était son premier, je suis vraiment impressionnée!

  • Répondre à thechieuzonthecake Annuler