Élucubrations

Prescription

15 avril 2013

Crédit photo : anna☆morosini

10 ans plus tôt.
Dans un peu plus de 15 jours elle aura 20 ans. Des rêves plein la tête, un diplôme universitaire en cours, un job le week-end, rien de bien exceptionnel. Et pourtant la vie en a décidé autrement.
Ce 14 avril 2003, tout a basculé.
Il est entré dans sa vie comme d’autres attrapent des maladies incurables, puis il a disparu, en laissant quelques traces indélébiles.
Elle ne s’est pas laissée abattre. Elle a appris à maitriser ses peurs, à les dompter même. Elle n’en a gardé que le  positif : elle est en vie et ça n’a pas de prix. Elle est devenue une jeune femme battante, elle s’est endurcie, estimant sa chance d’être là debout sur ses deux jambes; la vie est devant elle même si son ombre plane toujours. Malgré tout elle croit en sa bonne étoile.
Pas un jour ne passe sans qu’elle ne pense à lui. Elle ne compte plus les fois où elle a cru le reconnaître, sans aucune certitude. Souvent elle imagine les circonstances dans lesquelles elle pourrait le retrouver… Elle préfère croire qu’il ne s’en est prise qu’à elle et à aucune autre.
10 années ont passé.
Et aujourd’hui s’il revenait dans sa vie, il s’en sortirait indemne.
Car en France, la justice est injuste. Il y a ce qu’on appelle le délai de prescription. Dans son cas à elle, à lui, il est de 10 ans.
10 ans…
Une empreinte ADN, un portrait robot, quelques cicatrices et une vie bouleversée à jamais ne suffisent pas : il peut vivre libre. Il continuera à la hanter en toute impunité car dans cette histoire sordide, il s’en sort indemne, lui.
C’est injuste.
Mais c’est la loi.
Désormais, il y a prescription…

(Peut-être) vous aimerez aussi

3 commentaires

  • Répondre lili plume 16 avril 2013 à 23 h 18 min

    Je passe souvent par ici, en cachette… Mais il y a des articles qui impliquent de ne pas rester silencieuse. La prise de parole ou de la plume font parfois vaciller celui qui écoute ou lit, comme un uppercut. Voilà, j’avais juste envie de glisser un mot pour dire que je te lis.

  • Répondre Tea Tree 16 avril 2013 à 23 h 56 min

    Il est très beau et émouvant ce billet.
    Je lui souhaite de garder cette rage de vivre et cette volonté d’avancer comme elle le fait depuis 10 ans à ton héroïne.
    J’espère aussi que cette bonne étoile dont elle parle continuera à l’accompagner aussi loin et aussi longtemps que possible car elle le mérite bien !
    Je me sens très proche d’elle au point de beaucoup l aimer ……

  • Répondre Penna 8 juin 2013 à 21 h 50 min

    Tombée par hasard sur ce blog, ton texte est vraiment touchant, juste ce qui faut d’émotion…

  • Répondre à Penna Annuler